Colloque FAST 2020

Pour la 7eannée consécutive, nous avons réuni, samedi 8 février 2020, les différents acteurs de la recherche en oncologie pédiatrique afin d’échanger sur les dernières avancées et de discuter des enjeux futurs pour accélérer au niveau français et européen.

La salle Clémenceau était comble : médecins, chercheurs, institutionnels, parlementaires, industriels du médicament, Fondations, associations et familles étaient présents pour participer aux échanges.

Les grands thèmes de la journée

  • Deux exemples d’avancées majeures de la médecine de précision chez les enfants :

– Des progrès récents dans la compréhension du gliome infiltrant du tronc cérébral grâce au programme BIOMEDE, et l’espoir suscité par le traitement innovant ONC201, disponible aux États-Unis et bientôt disponible en France dans BIOMEDE 2.0
– L’efficacité du traitement innovant larotrectinib pour différents types de cancers d’adulte et d’enfant, en cas de fusion NTRK

  • Les challenges pour que la médecine de précision progresse plus vite et soit accessible à tous les enfants sans délais ;
  • La place des cancers pédiatriques dans la stratégie décennale de la France qui sera définie en 2020 et dans la stratégie européenne, avec de réelles opportunités qui s’ouvrent grâce au Plan cancer européen et à la Mission Cancer, en cours de discussion ;
  • Les enjeux de la qualité de vie des patients pendant les traitements et après la guérison, avec l’exemple des bienfaits du sport ;
  • Le succès d’une mobilisation commune avec le collectif GRAVIR et l’importance de définir ensemble les besoins de la recherche pour définir un plan d’action pertinent avec la plateforme IMPACT ; comment aller plus loin en collaborant mieux avec l’INCa et les industriels du médicament ?
  • Les avancées dans le financement collaboratif de la recherche avec notamment le lancement début 2020 par plusieurs associations européennes – dont Imagine for Margo – de l’appel à projets européen inédit Fight Kids Cancer pour un montant de 3 Millions d’euros.

 

Quels enjeux pour 2020 ?

  • Trouver plus de financements pour accélérer les projets de recherche innovants et aider les chercheurs à mieux comprendre les cancers pédiatriques et les mécanismes de résistance aux traitements afin de trouver des solutions thérapeutiques adaptées ;

« Les innovations thérapeutiques de demain, les traitements dont nous ne disposons pas encore, les diagnostics innovants ou la diminution des séquelles à vie, toutes ces solutions viendront de la recherche, et de la recherche fondamentale pour certaines. » Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

 

  • Rendre accessible les nouveaux traitements à tous les enfants de manière égalitaire, et le plus rapidement possible ;

« Il y a un enjeu de vitesse : on ne va jamais assez vite. L’horloge tourne vite et il faut qu’on sache accélérer » Frédérique Collet, Président du LEEM

 

  • Renforcer la collaboration des différents acteurs – associations, secteur public et secteur privé – pour favoriser les échanges et renforcer les actions en commun afin d’accélérer la recherche ;

« Les cancers de l’enfant sont tous des maladies rares dans le sens que chacun des cancers pédiatriques touche moins de 1 personne sur 2000. Il est indispensable qu’on travaille tous ensemble, au niveau international et pas seulement français.» Pr Jean-Hugues Dalle, Robert Debré, Président du Conseil Scientifique de la SFCE

 

  • S’assurer que les cancers pédiatriques auront une place majeure dans la stratégie décennale en France et dans la stratégie européenne, avec le Plan cancer européen et la Mission Cancer.

« C’est injuste et insupportable. C’est révoltant pour leurs familles, pour leurs parents, pour la société toute entière. 6000 enfants vont encore mourir cette année d’un cancer en Europe, nous ne pouvons plus le tolérer. » Véronique Trillet-Lenoir, députée européenne

La journée s’est clôturée par une intervention de Catherine Deroche, Sénatrice de Maine-et-Loire, fidèle participante du colloque, qui a constaté les avancées depuis la première édition en 2014 : 

« À la 7eédition on se rend compte qu’en effet il se passe vraiment quelque chose. Chaque année on est là pour voir que cela progresse. On est passé d’un cancer de l’enfant qui n’est plus considéré comme un cancer d’un adulte en miniature mais qui a vraiment ses spécificités et qui doit être pris en compte comme tel. Ce qui ressort chaque année c’est tout ce travail ensemble. On doit tous être ensemble autour de l’enfant. »

 

INTERVENANTS 

Politiques : Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (par vidéo) ;
Parlementaires : Catherine Deroche, Sénatrice de Maine et Loire, Présidente du groupe Cancer au Sénat ; Marta de Cidrac, Sénatrice des Yvelines, membre du groupe d’étude cancer au Sénat ; Michel Lauzzana, député du Lot-et-Garonne et co-président du groupe d’études cancer à l’Assemblée Nationale ; Nathalie Elimas, députée du Val d’Oise et co-présidente du groupe d’études cancer à l’Assemblée Nationale (par vidéo) ; Véronique Trillet-Lenoir, députée européenne (par vidéo) ;
Institutionnels : Norbert Ifrah (Président de l’INCa), Pr Christine Chomienne (INCa, Vice-Présidente du Cancer Mission Board) et Alain Eychene (INCa) ;
Chercheurs et médecins : Pr Gilles Vassal, Pr Jacques Grill, Dr Dominique Valteau-Couanet, Dr Pablo Berlanga Charriel, et Syvain Besle (Gustave Roussy) ; Pr Jean-Hugues Dalle (Robert Debré) ; Pr Virginie Gandemer (SFCE) ; Pr François Doz (Institut Curie), Dr Blandine Vallentin (Sourire à la Vie) ;
Industriels : Frédéric Collet (Président du LEEM) ;
Autres associations et Fondations : François Dupré et Nicolas Reymes (Fondation ARC) ; Iris Pauporté (la Ligue contre le Cancer) ; Delphine Heenen (Fondation KickCancer) ;
Parents : Fabrice Donguy, papa d’Anatole ; Anaïs Marmounier, maman de Camille.

 

REMERCIEMENTS

Merci à tous les participants et aux intervenants de cette 7eédition du colloque. MERCI également à Gérard Larcher pour son Haut Patronage et à Catherine Deroche, Sénatrice de Maine-et-Loire, grâce à qui la salle Clémenceau a été mise à notre disposition gracieusement. Enfin, MERCI à Thierry Guerrier, fidèle soutien à nos côtés, qui, de nouveau cette année, a animé le colloque gracieusement.

 

 

 

Télécharger le livret du colloque.