Programme ALARM 3 sur les leucémies myéloïdes aigües

RECHERCHEPROGRAMME SUR LES LEUCÉMIES MYÉLOÏDES AIGÜES

Acute myeloid Leukemia At Relapse in children and teenager: Molecular profiling, Multidrug testing and MSC interaction studies

Ce programme est cofinancé par la course Enfants sans Cancer 2020 et a été sélectionné suite à l’appel à projets Fight Kids Cancer que nous avons lancé en janvier 2020. En savoir plus

Les leucémies aiguës myéloïdes pédiatriques (LAM) sont des maladies rares caractérisées par un taux de rechute élevé (35-45%) et une survie globale médiocre (60-75%). Certaines anomalies génétiques portées par les cellules leucémiques sont responsables de la rechute et sont impliquées dans les mécanismes de résistance au traitement. On sait maintenant que les cellules du microenvironnement de la moelle osseuse (appelées cellules souches mésenchymateuses ou CSM), jouent un rôle dans le  maintien, la survie et la résistance des cellules leucémiques aux traitements. En étudiant mieux les  cellules leucémiques lors des rechutes et en améliorant la compréhension de leurs interactions avec le microenvironnement de la moelle osseuse, cela pourrait conduire à développer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

ALARM3 sera réalisé au sein du consortium de recherche français CONECT-AML (intégré dans le SIRIS CURAMUS), exclusivement dédié aux LAM pédiatriques (www.conect-aml.eu). Il s’appuiera sur une démarche de recherche intégrée au plus près du patient, grâce au futur essai clinique franco-britannique de phase 2, VITALITY, utilisant le CPX-351 chez les enfants et adolescents présentant une LAM en rechute ou réfractaire, dont le démarrage est prévu courant 2021.

ALARM3 comprend trois axes de recherche :  (i) la caractérisation génomique des cellules leucémiques et des CSM au diagnostic initial et la rechute ; (ii) l’évolution de la sensibilité aux médicaments entre le diagnostic initial et la rechute par des tests de sensibilité aux traitements ex vivo (drug testing), dont le CPX-351, médicament d’étude du futur protocole VITALITY ; (iii) l’identification de nouveaux marqueurs pronostiques capables de mieux identifier les patients les plus à risque de rechute.

Au final, ALARM3 est basé sur une recherche multi-approches permettant une caractérisation complète des mécanismes de rechute et de résistance, l’identification de nouvelles cibles médicamenteuses portant sur les cellules leucémiques ou les cellules du microenvironnement (CSM) visant à améliorer la santé des enfants et des adolescents atteints de LAM grâce à une personnalisation des stratégies thérapeutiques.

Investigateur principal : Arnaud Petit, Sorbonne Université ; Hôpital Armand Trousseau, AP-HP ; CONECT-AML ; SIRIC CURAMUS (France)
Pays concernés : France (plusieurs centres de recherche à Paris, Lille, Lyon)