Essai AsiDNA sur les gliomes de haut grade

RECHERCHEESSAI CLINIQUE SUR LES GLIOMES DE HAUT GRADE

A Phase Ib/II study of AsiDNA™ in association with re-irradiation in paediatric high-grade glioma

Cet essai est cofinancé par la course Enfants sans Cancer 2020 et a été sélectionné suite à l’appel à projets Fight Kids Cancer que nous avons lancé en janvier 2020. En savoir plus

Les gliomes de haut grade comptent parmi les tumeurs malignes les plus courantes du système nerveux central chez l’enfant et l’adolescent et ont un profil moléculaire différent de celui des adultes.

Le traitement de première intention du gliome de haut grade consiste généralement en une intervention chirurgicale lorsque cela est possible et en une radiothérapie dans tous les cas. La chimiothérapie ou d’autres médicaments peuvent être ajoutés pendant et/ou après la radiothérapie selon le sous-type de gliome de haut grade, souvent dans le cadre d’essais cliniques. Même après la radiothérapie et/ou la chirurgie, le taux de récidive est extrêmement élevé chez tous les patients pédiatriques et adolescents atteints d’un gliome de haut grade, atteignant près de 100% dans certains sous-groupes. La ré-irradiation est un traitement souvent utilisé dans ces circonstances et peut être efficace pour soulager les symptômes et allonger la durée de vie mais n’est malheureusement pas curative.

« AsiDNA children » est une étude multicentrique en deux volets visant à évaluer un nouveau médicament appelé AsiDNA* en association avec la radiothérapie pour des enfants et adolescents avec un gliome de haut grade récidivant après un traitement ayant déjà compris de la radiothérapie..

L’AsiDNA est un nouveau type de médicament qui pourrait être efficace pour traiter les gliomes de haut grade car son mécanisme d’action augmente la vulnérabilité des cellules tumorales à la radiothérapie sans augmenter la toxicité dans les tissus sains.

Des études précliniques antérieures ont montré que l’AsiDNA peut augmenter l’efficacité de la radiothérapie dans une variété de modèles de tumeurs, y compris des tumeurs cérébrales chez les adultes et les enfants. Des études ont également montré que l’AsiDNA est généralement bien toléré.

L’administration locale d’AsiDNA en association avec la radiothérapie a été testée dans une étude de Phase 1 chez des patients atteints de cancer de la peau appelé mélanome. L’association n’a montré aucune toxicité et 30% des patients ont eu une réponse complète, qui a persisté pendant au moins 1 an.

L’administration intraveineuse d’AsiDNA en association avec une chimiothérapie combinée telle que carboplatine ± paclitaxel est actuellement à l’étude chez des adultes atteints de tumeurs solides avancées.

L’hypothèse de l’étude «AsiDNA Children» est que, chez les enfants et adolescents atteints de gliome de haut grade récidivant préalablement irradié, AsiDNA associé à un nouveau traitement par radiothérapie prolongera la survie et améliorera la qualité de vie des patients.

Investigateur principal : Francois Doz, professeur de Pédiatrie à l’Université de Paris ; Directeur Adjoint de la recherche clinique, de l’innovation et de la formation au centre de cancérologie SIREDO (Soins, Innovation et REcherche en Oncologie pédiatrique, adolescents et jeunes adultes) à l’Institut Curie (France)

Pays concernés : France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, UK

*AsiDNA™ est un fragment d’ADN double brin (oligonucléotide) qui agit comme un leurre, imitant une cassure double brin d’ADN dans la cellule tumorale et inhibe ainsi les mécanismes de réparation de l’ADN après irradiation